le déjeuner de la petite ogresse

Coproduction Le Théâtre Scène nationale de Narbonne
Partenaires institutionnels : DRAC Languedoc Roussillon, Conseil Régional Languedoc Roussillon, Conseil Général de l'Aude, Ville de Pennautier et SPEDIDAM.

"Au début de L'autre demeure, le public est invité à discuter entre soi à même la scène. Bientôt la comédienne. Le musicien, qui joue de son accordéon comme on invite au voyage. Il accompagne les danseurs, extra-ordinaires, qui illustrent la correspondance amoureuse, intime, impudique de Joë Bousquet. Leurs corps traduisent leur trouble, leurs envies, leurs angoisses."
La Dépêche du Midi - Juillet 2003

"L'autre demeure claque comme une évidence : je n'existe que par l'autre, cet enfer."
La Dépêche du Midi - Juillet 2003

"Les corps, plein de déliés, se prennent au pied de la lettre, s'éprennent, s'aspirent, s'émoussent, s'émeuvent, se quittent, s'esquivent, s'emballent, se frôlent, se sentent, s'éprouvent, s'approuvent. Puis se rendent à l'évidence : la vie danse."
La Dépêche du Midi - Mai 2003